Accueil - La Folle qui court
5
home,paged,page-template,page-template-blog-masonry-date-in-image,page-template-blog-masonry-date-in-image-php,page,page-id-5,paged-2,page-paged-2,theme-bridge,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,columns-3,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-16.5,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,wpb-js-composer js-comp-ver-6.8.0,vc_responsive

Joannie Fortin

La folle, c’est moi !

 

La course est arrivée dans ma vie au moment précis où j’avais grandement besoin de me retrouver dans ma tête… Après plusieurs années, je confirme que la course a été, de loin, ma meilleure thérapie !

 

Autrement, j’aime m’arranger pour avoir un horaire de fou : en plus de me réveiller à 3h du matin pour faire de la radio à Québec, j’anime de nombreuses soirées caritatives et corporatives, je m’entraîne, je prends soin de mon adorable chienne Bali et j’essaie d’avoir une vie privée.

 

Malgré tout, je ne me sens pas essoufflée. Je travaille mon cardio, vous savez !

Suivez-moi dans mes aventures de folle!

C’est drôle, parce que pas plus tard que la semaine dernière, je me disais que j’allais arrêter ça, la course… Pourquoi? J'sais pas trop, une pensée comme ça, parce que j’en avais pas envie cette journée-là, encore moins les semaines à venir j’imagine. Et puis voilà...

Malgré un agenda qui déborde, le sport fait partie intégrante de mon quotidien. Avant la lecture de La course c’est la vie, j’ignorais pourquoi, depuis à peu près dix ans, la course occupait cette place si spéciale.  C’est beaucoup plus qu’un simple loisir ! C’est...

À tous les ans, depuis que La Folle Qui Court existe, je me dis la même chose : tabarouette que j’ai eu une grosse année ! Il n’y a absolument rien de négatif dans cette phrase. Au contraire. Ces années à apprendre sur l’entrepreneuriat me stimulent...

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours eu une relation amour/haine avec la course.  Je me souviens encore de ce fameux cours d’éducation physique où nous devions courir autour du lac, en cinquième secondaire.  J’attendais impatiemment le petit endroit qui permettait de marcher sans...

Les compétitions d’automne étant pratiquement toutes terminées, j’ai eu envie de vous parler de repos annuel. En effet, une fois notre saison de compétition terminée, on peut avoir l’impression de se retrouver devant le néant. « Mais qu’est-ce que je peux bien faire maintenant que j’ai...

J’avais un objectif : courir le marathon de Rimouski en septembre 2020! En 2019, je me suis bien entourée afin de réaliser ce défi. Mon ami de longue date et marathonien d’expérience s’occupait de mon programme de course et j’avais une physio ainsi qu’une massothérapeute en...

La grosse qui court aurait pu être mon titre, mais j’ai préféré utiliser « courir avec un surplus de poids ». Je trouve ça péjoratif, grosse. Comme quoi j’ai encore du chemin à faire pour être à l’aise avec ce mot. J’aimerais avoir l’assurance de...

Il y a 7 mois, l’idée de courir quelques minutes au lieu de marcher comme à mon habitude m’a traversé l’esprit. Motivée par un besoin d’intensité positive et un besoin criant d’évacuer le trop plein vécu à mon travail, je me suis donné à fond...