Le défi de la gravité. - La Folle qui court
352
post-template-default,single,single-post,postid-352,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-16.5,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive

Le défi de la gravité.

Newton et la pomme qui tombe de l’arbre… un classique. C’est la loi de la gravité !

Même chose pour les sportives qui ont une forte poitrine. C’est votre cas ? Lisez ceci !

C’est la lectrice Vilaine Guylaine qui m’a récemment fait comprendre, faute d’en être munie, qu’il n’est pas toujours évident de pratiquer la course à pied avec un fort buste. En même temps, ça prend pas la tête à Papineau pour comprendre la logique de ses propos, mais ma naïveté légendaire ne m’y avait jamais fait penser. Bref, ça m’a inspiré.

Suite à l’article qui rendait hommage à mes petits seins, je plancherai(planche/petits seins/jeu de mots) cette fois sur l’importance du top sportif dans le cas de seins volumineux. Mes récentes recherches m’ont permis de tomber sur un article de La Presse stipulant qu’il existe 2 écoles de pensée quant au port du soutien-gorge.

1. Le sein n’ayant jamais été supporté ou très peu par un soutien-gorge peut facilement s’adapter aux rebonds et impacts de la course à pied.

2. À l’inverse, il devient nécessaire de porter un soutien-gorge si la poitrine a toujours été soutenue, encore plus plus si elle est volumineuse.

Je vous laisse vous faire une tête sur ces deux avis. Ceci dit, si vous optez pour le port d’un soutien-gorge sportif, j’ai quelques suggestions de modèles à vous faire. C’est la charmante Caroline, gérante à La Boutique du Lac, qui m’a présenté ces 3 modèles. Chacun ont leurs particularités, mais tous sont faits exprès pour les femmes qui ont du poitrail à revendre et qui sont à la recherche d’un soutien maximal.

Attention, je prends le temps de vous aviser qu’il ne s’agit pas nécessairement de « soutien-gorge » puisqu’il n’est pas questions de bonnet ni de tour de poitrine. Je préfère être très claire à ce sujet. Je vais donc opter pour le terme « top de sport ».

Le seul et unique conseil que je pourrais me permettre sur le sujet, puisqu’il s’applique en tout temps et à tout le monde, choisissez le modèle dans lequel vous êtes le plus confortable. On se fout des conseils de l’un ou de l’autre. En sachant que ces quelques suggestions sont faites pour vous, la balle est dans votre camp !

La meilleure citation revient de loin à la lectrice Greggöir Kâ : « Si tu n’veux pas geler des pieds à parade du Carnaval, mets des Sorel -40 degrés !! Si tu veux avoir du fun à faire du sport porte le soutien qu’il te faut !  »

Kari Traa – NESS (49,99 $)

Confort x1000. Le modèle NESS peut faire peur à première vue étant donné la bande large au bas qui descend sous la poitrine, mais avec les tissus sans couture, on ne sent absolument rien ! Il inclus des cups amivobles selon votre confort. Bonne respirabilité. Bon transfert d’humidité. On le décrit comme un soutien moyen, mais les femmes au buste fort ont confirmé leur appréciation !

Kari Traa – IDUNN

Un modèle complètement moulé. Un des très bon soutien. Il est réellement adapté pour les poitrines fortes.

SALOMON – Impact Bra 64,99 $

Pour avoir le feeling que rien ne bouge ! Aucune couture ce qui fait qu’il ne tire pas. Il devient donc hyper confortable au niveau des omoplates. Ideal avec tous les tops sport. Le meilleur exemple est sans aucun doute la camisole échancrée, comme le veut la tendance cet été. Vous aurez l’impression d’être réellement habillée.

Asics 59,99 $

Un bon soutien pour l’entraînement cardio. Ce modèle Ascis a moule, ce qui fait qu’il ne va pas écraser la poitrine. Il est conçu avec une mèche au dos et à l’avant pour optimiser la respirabilité.

À mon avis, les deux choses les plus importantes quand on pratique la course à pied, ce sont les chaussures et le top de sport. C’est déjà pas toujours confortable de courir, vue l’ampleur que demande le défi physique, alors n’hésitez pas à investir sur le confort de ces 2 essentiels.

Bonne course !