Pourquoi je vais au salon ? - La Folle qui court
589
post-template-default,single,single-post,postid-589,single-format-standard,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,columns-3,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-16.5,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive

Pourquoi je vais au salon ?

Pourquoi je vais au salon ?

Je vais au Salon de la Course et du Triathlon de Québec à chaque année depuis environ 3 ans. Je ne m’étais jamais demandé pourquoi, par contre. Mais plus j’y pense, plus je le sais.

L’importance d’un salon en 2019 alors que tout est accessible d’un simple clic ? Le contact humain. C’est principalement pourquoi j’adore aller au Salon de la Course et du Triathlon de Québec. Tout est si individualisé, maintenant. On achète en ligne, isolé chez soi. C’est efficace, mais ça manque de chaleur humaine, vous trouvez pas ?

Le service. C’est un facteur qui, pour moi, fait maintenant partie des incontournables quand je magasine. Je recherche le service. Je cours après les conseillers. Je gosse le représentant. Voyez le genre ? Je vais même choisir de ne plus aller dans un commerce parce que le service ne m’aura pas plu, même si le produit est le meilleur. Y’a rien de plus satisfaisant, selon moi, que de sortir d’un salon suite aux nombreux échanges que vous aurez eus avec les différents exposants présents sur place. Très souvent, il s’agit du propriétaire du commerce auquel vous aurez affaire !

La course à pied et le triathlon sont des domaines, à mon avis, qui nécessitent un service personnalisé. Je ne me verrais pas, honnêtement, magasiner en ligne un équipement aussi niché et spécifique que le wetsuit ou le trisuit. Il faut l’essayer et se faire expliquer les différences et utilités de chacun avant de sortir son portefeuille. Et on s’entend… c’est pas donné. Donc il faut être certain de son affaire !

Et ce qui est encore plus chouette, c’est que tout est au même endroit ! Trois jours pour comparer des compétiteurs du même domaine réunis sous le même toit. Il vous est donc possible de magasiner, évaluer et faire le bon choix. Certains des exposants ne sont d’ailleurs même pas de la région. Une belle occasion de découvrir des services et produits dont vous ignoriez l’existence… et un excellent prétexte pour se créer des besoins !! Ahahahha ! Bin quoi ?!

Le contact humain, ça se trouve pas en ligne. Et c’est tellement une bonne chose ! Ça nous fait sortir de chez nous ! Les salons réunissent les passionnés d’un même domaine. Alors pourquoi pas faire leur connaissance ?! Ces personnes ont les mêmes intérêts que vous. La conversion s’entame tellement plus facilement. Y’a de futurs partenaires d’entraînement qui vous attendent au salon de la Course et du Triathlon de Québec !

Personnellement, je m’y sens encore plus touchée cette année puisque j’aurai l’immense privilège d’y agir non seulement à titre de porte-parole, mais de conférencière, tout comme de nombreux autres conférenciers tout à fait inspirants et pertinents ! J’aurai donc l’immense plaisir de vous présenter « La Folie de mon premier Triathlon« . Jai tellement hâte de vous raconter les détails de cette aventure qui m’a menée vers cet exploit sportif que je qualifierais d’accomplissement de vie ! Une présentation qui ne manquera pas de vous motiver et vous inspirer, peu importe votre niveau d’activité phyique. Ce sera donc un immense plaisir de vous y voir, le samedi 13 avril, au PEPS de l’Université Laval, à 13h.

On se voit au salon ?