Courir dehors l’hiver, les conseils d’une vraie frileuse
2892
post-template-default,single,single-post,postid-2892,single-format-standard,theme-bridge,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,columns-3,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-16.5,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive

Courir l’hiver – comment s’habiller et d’autres conseils

L’hiver dernier, j’ai fait une femme de moi ! J’ai pris la grande décision de courir dehors l’hiver. Ça faisait au moins trois saisons froides que je ne mettais pas le bout du nez dehors pour m’entraîner sous prétexte qu’il faisait trop froid. Sans prétention, je crois faire partie des personnes les plus frileuses sur cette planète… du moins, dans ma rue.

Je dois avouer que j’étais un peu tannée de faire mes longues distances sur un tapis. 15km, c’est long, longtemps !! Ça devenait démotivant et ce n’est pas nécessairement très très bon pour les articulations, à long terme.

J’ai donc poursuivi ma saison de course à l’extérieur tout l’automne… jusqu’à l’arrivée des premiers flocons et du temps plus froid. Voilà mon premier bon coup ! J’ai réalisé qu’il vaut mieux y aller graduellement si on veut s’adapter plus facilement et atteindre notre but de courir dehors l’hiver.

Au fil des semaines, les températures ont changé doucement, mes vêtements se sont adaptés et je n’ai pas eu à vivre un changement drastique lorsque l’hiver s’est installé. J’étais déjà acclimatée.

Course à pied l’hiver – ce qu’il faut savoir

 

La course à pied en hiver a certaines particularités que tu dois connaître avant de la pratiquer. Autrement, tu vas les apprendre assez vite.

Il est important de savoir que d’une saison à l’autre, notre pratique de la course à pied ne sera jamais la même. Tu ne pourras pas courir en hiver comme tu as l’habitude de le faire en été. De nombreux facteurs y contribuent. 

La température y est pour beaucoup. L’air froid affecte directement notre respiration, ce qui te donnera l’impression de ne pas avoir autant de capacités respiratoires que lors d’une belle journée de printemps, par exemple. Raison pour laquelle il faut être à l’écoute de son corps lors des changements de températures et surtout ne pas s’entêter à faire autant d’intensité que lors d’une saison où tu te sens beaucoup plus à l’aise. La bonne nouvelle, c’est que tu vas t’adapter. 

Par conséquent, puisque tu ne pourras pas autant “pousser la machine” lorsque tu vas courir dehors l’hiver, tu vas remarquer un changement dans tes statistiques de course. Ta vitesse moyenne risque de diminuer, ce qui est tout à fait normal. Au lieu de te décourager, rappelle-toi que courir dehors l’hiver est beaucoup plus payant(mentalement et physiquement) que ce que tu ferais sur un tapis.

Finalement, la chaussée enneigée ou glacée modifiera certainement ta façon de courir et de déposer le pied. Encore une fois, tu devras être à l’écoute des signaux envoyés par ton corps afin d’éviter de te blesser. 

Est-ce dangereux de courir quand il fait froid ?

 

Je ne dirais pas que courir dehors l’hiver est dangereux, mais cette pratique nécessite une certaine vigilance. D’abord, concernant la visibilité. Si tu as l’habitude de courir avant ou après le travail, soit tôt le matin ou en début de soirée, il faut que tu saches que tu vas courir en pleine noirceur, d’où l’importance de te faire voir. Le choix de vêtements munis de bandes réfléchissantes sont à prioriser.

La lampe frontale est un incontournable en ce qui me concerne. Elle éclaire beaucoup et personne ne pourra vous manquer. Il y a également des brassards lumineux que tu peux acheter dans toute boutique spécialisée : La Boutique du Lac, par exemple.  

Lors de journées très froides, il est possible que ta peau réagisse au froid. Les fameuses joues blanches quand on revenait de jouer dehors étant petit, ça te dit quelque chose ?

C’est exactement la même chose ici. Et parce que tu auras chaud en raison de ton entraînement, tu ne sentiras pas nécessairement que la peau de ton visage est en train de geler. De nombreuses personnes optent pour un baume protecteur fait à base de beurre de noix de coco ou de karité à appliquer avant de partir ou encore de la vaseline. Personnellement, je n’en ai jamais mis. Il m’est arrivé une seule fois de me geler légèrement les joues, mais sans désagrément.

Le troisième élément à considérer et le plus important, selon moi, ce sont les chaussures que tu adopteras pour ton jogging l’hiver.

Détrompe-toi, tes chaussures d’été ne seront pas à la hauteur. Libre à toi de les utiliser quand même, mais pour ta sécurité, je te suggère fortement d’opter pour une chaussure faite pour les conditions hivernales. Une blessure au coccyx est si vite arrivée. Tu trouveras les conseils pour une bonne paire de chaussures pour courir dehors l’hiver un peu plus loin dans cet article.

L’équipement pour courir l’hiver

 

Je dirais que c’est LA clé qui te permettra de courir dehors tout l’hiver.De la tête aux pieds, tu dois opter pour des vêtements de qualité, respirants et surtout confortables. Oublie le look. Pendant l’hiver, c’est pas important. De toute façon, personne ne te reconnaîtra.

Toutefois, accorde de l’importance à ce principe : celui des couches multiples.

Ça ne sert à rien de trouver un seul gros manteau pour courir l’hiver. Tu auras chaud rapidement et la sueur que tu produiras créera une humidité qui te fera frissonner rapidement. Rien de très agréable. Il vaut mieux mettre plusieurs petites couches et en enlever ou en remettre selon la météo.

J’ai reçu de nombreux messages me demandant ce que je portais, justement, pour courir l’hiver. Alors voilà, c’est dans cet article que je me dévoile.

Haut

 

  1. Sous-vêtement collé au corps(chandail de combiné en laine de merino ou synthétique)
  2. Veste isolante plus chaude (polar ou autre)
  3. Manteau coupe-vent (Par temps très froid, je vais même mettre ma doudoune en duvet. Elle est mince, mais elle m’apporte une chaleur supplémentaire puisque je suis très très frileuse)

Jambes

 

  1. Legging doublé (il y a un petit polar à l’intérieur)
  2. Pantalon coupe-vent

Pieds

 

  1. Bas en laine de merino pour l’hiver
  2. Espadrilles à crampons 

Personnellement, j’opte pour des chaussures avec de petits crampons métalliques intégrés dans la semelle. Je cours uniquement avec ça. D’ailleurs, c’est grâce à ce type de chaussures que je me suis mise à courir dehors l’hiver. Elles m’apportent une paix d’esprit et une tranquillité qui me permettent de courir sans crainte. Autrement, j’avais trop peur de glisser et tomber. Le seul petit hic avec ces espadrilles est le bruit qu’elles font lorsque tu vas courir sur l’asphalte. C’est bruyant, au même titre que des pneus à clous sur ta voiture. Libre à toi de voir si ce détails influencera ton choix.

Certains coureurs vont opter pour des chaussures à crampons de caoutchouc. L’adhérence de ce type de semelle est beaucoup plus importante que tes espadrilles d’été, mais elle est moindre que ceux à crampons de métal. Tu dois quand même être vigilant lors de présence de plaques de glace ou de glace noire. 

Finalement, d’autres coureurs vont choisir d’ajouter à leurs chaussures d’été une couverture de crampons métalliques. Le genre que tu trouves partout (pharmacie, quincaillerie, magasins de plein air, etc). Oui, ça peut être efficace, mais ces crampons sont souvent très robustes et mésadaptés pour les coureurs. 

Afin de bien choisir votre paire de chaussures pour courir dehors l’hiver, je t’invite à te faire conseiller dans une boutique spécialisée en course à pied.

Visage

 

  1. Cache-cou en laine de merino (Pour les journées très froides, j’ai même un passe-montagne en laine de mérino que je mets en plus de ma tuque. Mon visage ne gèle donc pas)
  2. Tuque ou bandeau

Mains

 

  1. Gants ou mitaines en laine de mérino (Personnellement, je préfère les mitaines puisque les doigts sont tous collés ensemble et peuvent se réchauffer plus rapidement. J’ai tendance à avoir les extrémités qui gèlent en un temps record. Souvent, je vais mettre une paire de gants ET une paire de mitaines)

Évidemment, je ne porte pas tout ça tous les jours, mais ce sont les vêtements et accessoires qui garnissent ma garde-robe pour courir dans le froid. Je n’ai jamais eu froid.

Les derniers conseils pour courir l’hiver

 

Et mon dernier truc afin de m’assurer de me réchauffer rapidement quand je souhaite courir dans le froid : je planifie mes sorties en fonction de rencontrer une côte dès que possible. L’effort pour la monter me permet de réchauffer mon corps très vite et de conserver cette chaleur jusqu’à la fin de mon entraînement.

Et dès que je rentre… je saute dans la douche. Pas question d’attendre !

Autrement, les frissons s’emparent de moi. T’as pas idée comme je suis frileuse. Ce que j’ai réalisé c’est que c’est souvent la motivation à s’habiller et sortir qui peut manquer plutôt que la crainte d’avoir froid. Une fois dehors, on est bien !

En plus de tous ces conseils, si tu as envie de courir l’hiver de manière encadrée, fais appel aux Programmes de course à pied MOA. Conçus par des professionnels de la course à pied, ces programmes te proposent de courir de manière sécuritaire et progressive, tout en te permettant d’atteindre l’objectif de ton choix.